L’Enquête 1

11 septembre 2010

La cave n’était éclairée que par quelques bougies, qui se reflétaient étrangement dans la demi-armure du grand Ork qui venait de se retourner légèrement dans sa direction. Sa mâchoire carrée était couverte d’une barbe noire et raide, qui poussait dru et lui mangeait toute la partie inférieure du visage. Son nez était ravagé en son milieu, mais l’elfe s’était habitué à cette hideuse séquelle, qui provenait selon les anciens d’un combat difficile contre des brigands à Miral.

Cela faisait deux mois qu’il était l’apprenti de cet Ork, et il ne l’avait jamais vu si impatient :
« Allons ! Approche ! Nous avons beaucoup de choses à faire, cette nuit ! Plus tôt nous commencerons, plus tôt nous en aurons fini ! Avance, je sais que c’est ta première fois. »

Taelhien approcha lentement, penaud, et marmonna un presque inaudible et respectueux :
« Oui, Capitaine Brorg. »

Devant eux, sur une table jonchée d’instruments tranchants et pointus, était allongé le corps sans vie d’un nain. Ses yeux étaient grands ouverts, ainsi que sa bouche, mais le faible éclairage ne permettait de discerner que des orifices noirs et béants. L’elfe eut un mouvement de recul. L’Ork se retint d’exploser :
« Petit, t’as choisi de devenir enquêteur dans la Garde Blanche. Personne t’a forcé. Tu pavanes en armure, ça attire les filles, c’est bien. Mais maintenant, il est temps de s’occuper du sale boulot. Tu prends une flamme, et tu me dis ce que tu vois. »

Avalant péniblement sa salive, Taelhien s’empara d’une bougie allumée sur une table annexe et s’approcha, hésitant. La lumière lui fit découvrir l’atrocité totale de la scène : le cadavre grouillait. Littéralement. La barbe, les yeux, les narines, les oreilles, les cheveux et la bouche du nain étaient remplis de cafards, termites, mouches, araignées, mites, et autres insectes répugnants qui se dandinaient sur le mort en se repaissant de ses entrailles et de sa peau. Ses yeux et sa bouche n’étaient pas seulement grands ouverts, comme il l’avait cru tout à l’heure : ils n’étaient plus qu’une fosse à parasites, hantant pour toujours l’agonie du défunt.

La bougie roula au sol et s’éteignit, replongeant le cadavre dans l’obscurité. En même temps que le capitaine jurait contre lui, Taelhien fut pris d’un haut-le-cœur qui le plia en deux. Connaissant la suite des évènements, le capitaine Brorg recula de deux pas et laissa tout le loisir à l’elfe de dégobiller les restes de son dernier repas. Une fois la bile sortie, Brorg releva la jeune recrue :
« Bon, t’as tout sorti. Maintenant, on va pouvoir bosser tranquillement. Avant de chercher une autre bougie, tu m’aides à déplacer la table : on pourra pas travailler dans cette puanteur… Qu’est-ce que tu manges, toi, pour que ça sente comme ça ? »

Encore vacillant et ne sachant pas vraiment quoi répondre, l’elfe prit la table à un bout et la déplaça de l’autre côté de la cave avec l’aide de son supérieur. Taelhien alla chercher une nouvelle chandelle et hésita à s’approcher encore une fois. Le vieil Ork, d’un simple regard, lui ordonna son rapport.

Page suivante

Pages : 1 2 3

Catégories : Med-Fan  Nouvelles  Petits Riens

one comment

  1. […] [Suite de l'épisode précédent] […]

Leave a comment