Le Grand Pardon

7 mai 2011

Je pardonne à ma grand-mère de ne pas se rappeler de moi.

Je pardonne aux stagiaires de tout savoir par avance.

Je pardonne à mon ancien PDG de m’avoir fait travailler tout un été sur le budget 2009 pour finalement me pousser vers la porte une fois la crise confirmée.

Je pardonne à ma voisine de miauler trop fort en écoutant du Mariah Carey à fond les ballons.

Je pardonne à mon vieil entraîneur de basket de m’avoir fait jouer remplaçant jusqu’à ce qu’il n’y ait plus assez de titulaires.

Je pardonne à décembre la puanteur du vin chaud.

Je pardonne aux politicards leur course effrénée pour le pouvoir.

La suite…